Le coronavirus va t'il mettre fin au mouvement zéro déchet ?

Je veux faire ce qui est juste, mais qu'est-ce qui est cohérent en temps de pandémie ?

Je mène un mode de vie faible en déchets depuis maintenant deux ans et demi, mais récemment, je me suis efforcé de faire passer le zéro déchet en premier.

Est-il encore possible de consommer des aliments en vrac sans danger ?

Le lieu de vente à emporter acceptera-t-il ma boîte à repas de chez moi ? Vais-je transmettre le virus au sympathique caissier du magasin ? Même la chaîne Starbucks café a temporairement interdit les mugs réutilisables dans ses magasins pour protéger ses clients et ses employés.

la fin du mouvement "zéro déchet" est t'il proche ?

Il vient de prendre son envol au cours des deux dernières années, atteignant une taille de marché de 1,2 milliard d'euros pour la France. Le coronavirus est une réaction en chaîne, sans aucun doute, mais comment pouvons-nous poursuivre un mode de vie sans déchets et soutenir ce mouvement en période de pandémie ?

"Tant que je serai debout, il me faudra plus qu'une pandémie pour mettre de côté mes valeurs". - Bea Johnson, fondatrice du mouvement "Zéro Déchet

Peut-on utiliser en toute sécurité des gobelets et des récipients réutilisables ?

Nous n'en sommes qu'au début de la compréhension et de l'évolution du COVID-19. Personne ne peut donner une réponse garantie. La seule chose que nous pouvons faire est de deviner et de rassembler les informations disponibles.

Donner une tasse réutilisable à quelqu'un, c'est comme lui serrer la main. Si nous pouvons faire quoi que ce soit pour ralentir la propagation, nous devrions le faire.

Le coronavirus se propage par des gouttelettes lorsque quelqu'un tousse ou éternue. Il peut également être transmis par le contact de surfaces avec des particules virales, puis par le contact de la bouche, du nez ou des yeux.

Les conteneurs réutilisables sont souvent en bois, en métal, en verre ou en plastique. Une étude récente montre que le virus peut survivre sur ces surfaces pendant 2 à 4 jours. Le lavage régulier des mains et des boîtes peut minimiser le risque de transmission du virus. Maintenir un conteneur réutilisable totalement exempt du virus est un défi difficile à relever et difficile à contrôler.

Pour l'instant, il n'existe pas de directives officielles suggérant d'éviter les conteneurs réutilisables. Tout le monde doit prendre une décision responsable en fonction de la situation donnée. Si vous avez l'occasion de vous laver les mains et de laver le contenant avant de le remettre à votre serveuse, cela pourrait être bien. Je veux faire ce qu'il faut et vivre selon mes valeurs, mais la sécurité est plus importante maintenant que d'économiser une boîte en plastique.

Les petites entreprises sont la colonne vertébrale du mouvement "zéro déchet". Que se passe-t-il si elles font toutes faillite ?

Surtout maintenant, nous devons nous soutenir les uns les autres. Il est temps de redonner à tous ces gens merveilleux qui ont contribué à instaurer un mode de vie sans déchets dans leurs cafés, restaurants et magasins.

Les petites entreprises ont fortement soutenu la montée du mouvement "zéro déchet". Des entrepreneurs motivés, flexibles et agiles sont la colonne vertébrale de ce mouvement.

Que se passe-t-il si ce maillon écologique disparaît avec la crise pandémique ?

Nous devons alors tout recommencer. Grâce au bénévolat, je sais combien de temps il faut pour convaincre les restaurants et les magasins de donner une chance au zéro déchet. Et je sais aussi que ce sont les petites entreprises qui sont à l'écoute des nouvelles idées et qui rendent leurs activités aussi respectueuses de l'environnement que possible.

Les grandes entreprises ne répondent jamais aux emails ou aux suggestions. Le soutien aux petites entreprises en cas de pandémie est essentiel pour maintenir le réseau "zéro déchet" en vie. Cela pourrait signifier que nous allons créer plus de déchets que d'habitude en commandant une livraison dans un conteneur jetable. Mais si cela aide la communauté "zéro déchet" à survivre et à rebondir plus rapidement après la crise, cela pourrait être pire.

Si c'est ce qu'il faut pour sauver nos efforts, je le ferai.

Parfois, il faut choisir l'option la moins pire. La plupart des entreprises locales utilisent des emballages composables pour minimiser leur impact sur la terre. Ainsi, nous n'avons pas à faire passer nos valeurs par-dessus bord pour nous aider les uns les autres.

Vous pouvez toujours faire vos courses avec peu de déchets dans des supermarchés normaux.

De nombreuses zones de vrac dans les supermarchés sont fermées en raison des récents développements. Cela ne doit pas vous empêcher de vous concentrer sur les achats à faible consommation. De nombreuses personnes n'ont pas accès aux magasins "zéro déchet" et sont confrontées à cette situation tous les jours.

Voici les meilleurs conseils de Bea Johnson pour faire vos achats sans déchets dans une épicerie normale :

  • Choisissez les légumes et les fruits qui ne sont pas emballés (variété de racines, tomates, carottes, etc. selon l'offre)
  • Évitez les repas prêts à l'emploi (par exemple, cuisiner votre propre sauce tomate)
  • Préparez plus de nourriture par vous-même (faire du pain et des biscuits)
  • Achetez des produits de base comme le riz, la farine et le sucre dans des emballages en papier
  • Choisir le verre plutôt que le plastique
  • Si vous devez acheter certaines choses dans des sacs en plastique, faites-en bon usage (réutilisez-les)

Faites de votre mieux tout en restant en sécurité et soyez reconnaissant envers les personnes qui travaillent dans vos épiceries. - Bea Johnson

Comment soutenir les boutiques "zéro déchet ?

Une crise est le moment de changer et d'essayer quelque chose de nouveau, comme tester une boutique en ligne sans déchets. Les petites entreprises du monde entier s'adaptent aux nouvelles circonstances, en un rien de temps, pour nous permettre de faire nos achats "zéro déchet" en toute sécurité depuis chez nous.

De nombreux magasins "zéro déchet" sont passés à la livraison en ligne et proposent des conteneurs consignés.

Faites vos recherches et trouvez un magasin similaire ou présentez cette idée à votre magasin zéro-déchet local. Vous pourriez les aider à découvrir un nouveau modèle commercial pour surmonter ces temps difficiles.

Certains aspects d'un mode de vie sans déchets pourraient être influencés négativement par l'épidémie de coronavirus. Avec le peu de temps supplémentaire dont vous disposez, concentrez-vous sur les choses que vous pouvez améliorer depuis chez vous.

Commencez à coudre des masques lavables avec les matériaux que vous avez chez vous. Cela contribuera à votre sécurité et à celle de vos proches et laissera les masques disponibles aux personnes qui n'ont pas la possibilité de fabriquer les leurs.

Désencombrez votre maison et réparez les choses qui sont encore bonnes pour les prochaines années. Nous avons commencé à rénover nos meubles de balcon et cela s'est avéré très utile.

Il y a tellement plus de possibilités.

Faisons tous de notre mieux et soyons gentils avec les autres et avec nous-mêmes en ces temps difficiles. Il n'a jamais été aussi important de se soutenir mutuellement, chaque fois que cela est possible. Une grande partie du mode de vie sans déchets n'est toujours pas influencée par la situation actuelle.

Concentrez-vous sur les choses qui peuvent avoir un impact positif et prenez soin de vous et de votre communauté.

Le mode de vie "zéro déchet" nous rend résilients, autosuffisants et donc très adaptables au changement. C'est l'un des plus grands avantages que j'ai découvert de ce mode de vie. - Bea Johnson

Nous ne savons pas ce que l'avenir nous réserve, mais je suis optimiste qu'avec le bon objectif, nous trouverons des moyens créatifs pour poursuivre notre mission de protection de notre belle  planète.

Prenez bien soin de vous et de vos proches.

Articles Récents

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré